Free Mobile vient d’obtenir de nouvelles autorisations pour déployer son réseau 4G mais le rejet de sa plainte contre l’utilisation de la bande 1800 Mhz par Bouygues Telecom rend l’opérateur moins optimiste.

Free Mobile dispose désormais de 1033 autorisations délivrées par l’ANFR afin de diffuser un signal 4G sur le territoire Français. L’opérateur qui dépasse ainsi SFR en nombre d’autorisations se fait largement distancer par Bouygues Telecom (2157 sites) qui profite de son avantage unique en utilisant la bande de fréquences 1800 Mhz pour son réseau 4G.

En effet, Bouygues Telecom a déjà un nombre important d’antennes 1800 Mhz installées sur le territoire Français et dès le 1er octobre 2013, l’opérateur pourra basculer en signal 4G, ce qui lui permettra de proposer une large couverture 4G sans investir autant que ses concurrents.

De ce fait, même si Free Mobile peut jouir d’une partie de ce spectre, le dernier entrant ne l’entendait pas ainsi et avait demandé au Conseil d’Etat de suspendre l’autorisation donnée par l’ARCEP à Bouygues Telecom. Mais voilà… le Conseil d’Etat n’est pas allé dans le sens de Free Mobile.

Pour Free Mobile, cette décision aurait « des effets anticoncurrentiels affectant durablement la structure du marché » et des « préjudice de manière suffisamment grave et immédiate ». Se sentant directement visé, l’opérateur précise alors que la décision de l’Arcep ne visait « qu’à retarder son entrée sur le marché ». Free Mobile estime même qu’il ne sera pas en capacité d’égaler le réseau 4G de Bouygues Telecom « avant au mieux le 1er juillet 2015. »

Réel coup de massue ou dernière tentative de faire échouer les plans de Bouygues Telecom ? Une chose est certaine, ce dernier va prendre une nette avance sur ses concurrents en terme de 4G mais il ne faut pas oublier que chaque opérateur peut procéder à une telle reconversion de la bande 1800 Mhz. Précisons tout de même que ce n’est pas aussi simple pour Orange et SFR qui ont moins de spectre et qui donc, ne peuvent assurer à la fois un signal 2G et 4G pour leurs clients sur la bande 1800 Mhz.

Concernant Free Mobile, l’opérateur n’a pas fait la demande de récupérer une partie des 1800 Mhz dont il peut bénéficier. Si à première vue l’opérateur ne veut pas proposer de 4G sur cette bande de fréquences, il espère pouvoir délivrer un signal 2G qu’il ne possède pas actuellement. Tous les abonnés Free mobile utilisant un téléphone mobile 3G 2G utilisent obligatoirement le réseau Orange en itinérance, ce qui n’est pas une bonne chose pour la facture d’itinérance de Free Mobile.