L’Europe souhaite élargir la bande de fréquences concernant la 4G en libérant 120 Mhz dans la bande des 2 Ghz actuellement utilisée pour la 3G.

La vice-présidente de la Commission européenne chargée des questions numériques a pris une décision obligeant les pays d’Europe à ouvrir ces fréquences au réseau 4G. Les Etats membres ont une date butoire : le 30 juin 2014.

Pour Neelie Kroes, la vice-présidente, “l’élargissement de la bande de fréquences réservée à la 4ème génération en Europe signifie que nous sommes en mesure de mieux répondre à une demande de haut débit qui évolue et augmente rapidement. Je souhaite que les États membres agissent vite afin de modifier les licences existantes. Nous tirerons tous avantage de connexions sans fil plus rapides en Europe.”

Cette réorganisation des champs de fréquences “permettra à l’UE de disposer de deux fois plus de largeur de spectre consacrée au haut débit sans fil que les Etats-Unis, soit environ 1.000 MHz”. C’est en effet l’union Européenne qui définit la manière dont le spectre est partagé.

Grâce au passage à la télévision numérique, le spectre radioélectrique anciennement utilisé par la télévision analogique est donc en quelque sorte recyclé pour permettre aux Européens d’obtenir un réseau 4G capable d’encaisser l’utilisation de plus en plus importante d’Internet en mobilité avec les smartphones et les tablettes et ce, sans saturation des réseaux mobiles ou du moins, en en limitant le risque.

Cette nouvelle est bénéfique pour les opérateurs mobiles car en modifiant les licences existantes, ils sont assurés, à priori, de ne pas débourser un seul centime contrairement à l’achat précédent des licences 4G. Free Mobile doit se réjouir de cette nouvelle qui tombe à point.

source : 01net (merci à Loxist)

Mots clés : ,