Free réagit face à la possibilité d’utiliser les fréquences 1800 Mhz en 4G par Bouygues Telecom.

Alors que Free Mobile peut récupérer une partie des fréquences 1800 Mhz depuis que Bouygues Telecom a obtenu le droit de proposer un signal 4G sur celles-ci, rien ne va plus. Orange s’est déjà empressé de remettre en cause cette autorisation devant le conseil d’Etat et Free en a fait de même selon Univers Freebox.

Pourtant, Free souhaiterait bien, étant donné qu’il va récupérer une partie de ces fréquences, les utiliser pour obtenir un signal 2G. La manœuvre s’explique chez Orange par le fait que l’opérateur estime avoir payé ses fréquences 4G une fortune alors même que cette possibilité de reconversion 1800 Mhz en 4G n’avait pas été évoquée à ce moment. L’opérateur se sent donc trompé et entend bien obtenir gain de cause.

Free Mobile a une démarche probablement différente étant donné que l’opérateur n’a pas aligné les billets pour obtenir les fréquences 4G en or sur la bande 800 Mhz. En déposant un recours, l’opérateur espère peut-être mettre des battons dans les roues de l’opérateur le plus fragile depuis son arrivée sur le marché du mobile. Quant à SFR , l’opérateur n’a pas déposé de recours.

Dans tous les cas, l’ARCEP a autorisé Bouygues Telecom à une reconversion 1800 Mhz en 4G mais également tout opérateur qui en ferait la demande. Par ailleurs, Bouygues Telecom devra payer une redevance pour ce droit d’utilisation. Nous verrons bien ce que le conseil d’Etat décidera de faire sur ce dossier sensible.

Si Bouygues Telecom peut sembler avantagé aujourd’hui, demain ce seront de nouvelles fréquences 4G sur la bande 700 Mhz qui viendront à nouveau mettre les opérateurs en concurrence.