Free Mobile propose 20 Go de data en 4G pour son forfait illimité. Est-il, dans ces conditions, envisageable d’imaginer une itinérance 4G avec un autre opérateur ?

Si Free Mobile utilise son propre réseau 4G sur la bande de fréquences 2.6 Ghz et a décidé de proposer un Fair Use énorme de 20 Go, on peut se demander quelle est la stratégie de l’opérateur concernant une éventuelle itinérance 4G.

En effet, si Free Mobile s’appuie actuellement sur le réseau mobile d’ Orange afin de proposer un accès 3G sur l’ensemble du territoire français avec 3 Go de data le temps que son propre réseau mobile remplace ce combo de couverture, SFR doit, de par son attribution de lots de fréquences 4G, pouvoir faire une proposition d’itinérance 4G à Free Mobile.

Il semblerait qu’ Orange , alors partenaire de Free Mobile sur l’itinérance 3G, n’ait pas envie de proposer une itinérance 4G à Free Mobile. De son côté, Free Mobile ne semble pas avoir demandé une offre d’itinérance 4G à SFR . Il faut dire que le déploiement de la 4G, qui s’est certes accéléré, n’en est qu’à ses débuts. Il est peut-être prématuré et peu intéressant de négocier une itinérance 4G avec un autre opérateur tant que la couverture 4G n’est pas significative.

Mais si tel était le cas, avec 20 Go de data dans son offre 4G, comment Free Mobile pourrait-il encaisser le coût d’une telle consommation de data en itinérance ? On peut donc se demander si Free Mobile est réellement intéressé par une itinérance 4G avec un autre opérateur. Il semblerait plutôt que la mutualisation des installations d’antennes mobiles soit l’objectif de l’opérateur et ce, afin de pouvoir disposer d’un réseau mobile étendu et de ce fait, d’une couverture 4G plus large via l’accès facilité à certains sites car c’est bien là que réside toute la difficulté du dernier entrant visiblement.

Avec plus de 800 sites 4G et une couverture de 1000 communes, il manque un élément important : la couverture 4G de la population. Ce taux de couverture chez Free Mobile est inconnu et on sait que les fréquences 2.6 Ghz émettent un signal moins important en terme de distance que les fréquences 800 Mhz dont l’opérateur ne dispose pas. On sait par ailleurs que Free Mobile s’intéresse aux fréquences 1800 Mhz et 700 Mhz qui pourraient être mises aux enchères. En attendant, il faut avec avec ce que l’on a et l’itinérance 3G avec Orange a déjà un coût. Il semble difficile d’ajouter une itinérance 4G à cette ardoise pour l’instant.

Au delà du prix du forfait illimité inchangé en incluant la 4G (dont on pouvait se douter), Free Mobile envoie un signal fort à ses concurrents et se démarque par la même occasion sur la quantité de data allouée à ce réseau mobile de nouvelle génération. Est-ce ici une sorte de pression sur ses concurrents afin que les quotas de data explosent en 4G ? Si un tel scénario se produisait et si les concurrents augmentaient significativement le Fair Use, un contrat d’itinérance 4G serait alors basé sur des consommations autres et la facturation en conséquence mais d’ici là, il y a du chemin…

Mots clés : , ,